Plusieurs lieux :

à Fresnes (RER B La Croix de Berny + TVM "Petit Fresnes")
au Studio Luna Rossa, Paris 13 (M°Bibliothèque François Mitterrand)
sur site pour les coachings en résidence ou en studio

Formation professionnelle :

Kriss coach vocal, c'est aussi de la formation professionnelle, éligible au financement AFDAS et au titre du plan de formation de l'entreprise, avec des formations individuelles et collectives sur :
- Technique vocale voix parlée "maîtrisez votre voix pour mieux gérer votre image"
- Prise de parole en public "Renforcez votre impact à l'oral"
- Technique vocale spécial comédiens, comédiens voix-off et comédiens doublage : "La technique vocale, outil au service de l'interprétation et du jeu de l'acteur"
- Technique vocale chant pour comédiens

Plus d'informations : www.expressions-voix.fr

Qu’est-ce que la méthode CVT (Complete Vocal Technique) ?

Accueil>Qu’est-ce que la méthode CVT (Complete Vocal Technique) ?

Qu’est-ce que la méthode CVT (Complete Vocal Technique) ?

Qu’est-ce que la méthode CVT ?

CVT, Complete Vocal Technique, est une méthode créée au Danemark par Cathrine Sadolin, une des têtes de file mondiales actuelles de la recherche sur la voix. La méthode se nomme ainsi  car elle a pour ambition d’expliquer et de permettre aux chanteurs (et toute autre personne à qui cela serait utile : comédiens, imitateurs, voix off, comédiens de doublage) de produire tous les sons de la voix humaine, sainement. De la voix la plus douce au cri le plus enragé !

La méthode CVT propose une cartographie très innovante de la voix, fondée sur les observations et recherches scientifiques de Cathrine Sadolin depuis plus de 30 ans.

La pédagogie CVT travaille de manière très organisée sur les 4 aspects suivants :

  • Les 3 principes fondamentaux, qui permettent de préserver la santé vocale lors de la production de tous les sons ;
  • Les 4 modes vocaux : neutral, curbing, overdrive, edge qui permettent de produire différentes qualités de sons, de doux à très puissant.
    • Neutral : caractère doux (ex : berceuses)
    • Curbing : caractère retenu voire geignard (ex : Stevie Wonder, “I wish”, Sam Smith ou Sia mais aussi Freddy Mercury “I want to breeeaaakk free!”)
    • Overdrive : caractère gueulard (ex : la voix des supporters de foot qui chantent au stade ! “Ohé-Ohé-Ohé-Ohé !”)
    • Edge : caractère criard (ex : les notes très aigues de Sia, ou Brian Molko de Placebo).
  • La couleur vocale ou réglage du timbre de clair à sombre
  • Les effets que l’on peut ajouter sur la voix : saturation, growl, grunt, vibrato, vibes, cri, cassures intentionnelles, son voilé, etc.
Vue d'ensemble de la méthode CVT

Vue d’ensemble de la méthode CVT

La grande innovation de la Complete Vocal Technique consiste surtout dans l’introduction de modes vocaux car ils permettent de comprendre quelles règles l’on doit respecter en chantant pour ne pas s’abîmer la voix, notamment en termes de volume (puissance ou intensité), d’étendue vocale (limites de hauteur) et de voyelles. En effet, dans certains modes, on ne peut pas augmenter la puissance au-delà d’un certain seuil, dépasser certaines hauteurs de notes ni utiliser certaines voyelles.

Je vois malheureusement trop souvent des chanteurs qui arrivent avec des problèmes vocaux liés au non-respect de ces règles : nombreux sont ceux (chanteurs de rock, funk, soul ou autres styles nécessitant des voix puissantes) qui ont travaillé leurs aigus avec le soulèvement du voile du palais et l’abaissement de l’arrière de la langue et qui essaient de produire des sons très forts de cette manière, ou encore ceux qui tentent de produire toutes les voyelles en pleine puissance (ce n’est pas possible dans les aigus sur -ou ni -u par exemple), ou bien ceux qui ne comprennent pas pourquoi c’est compliqué d’avoir cette puissance en français (à part sur certaines voyelles bienheureuses !). Sans parler de la confusion qui règne souvent autour des techniques respiratoires. Tout cela est expliqué très clairement et méthodiquement par le CVT.

Comment travaille t-on avec la CVT ?

C’est très simple, dans la philosophie de la CVT, c’est au chanteur que revient la responsabilité du choix artistique de ses sons, c’est donc à lui, et non au professeur de chant, de dire quel son il veut, à quel moment de sa chanson. Le rôle du coach vocal est donc de le guider vers ce son.

Le chanteur chante son morceau, puis cible les parties qui lui posent problème (c’est-à-dire dans lesquelles il ne parvient pas à produire les notes sainement et/ou à obtenir le son souhaité).

Si les notes sont peu aigues, on pourra assez facilement produire exactement le son souhaité tout en respectant parfaitement les voyelles.

Si nous sommes dans les aigus, un arbitrage sera souvent nécessaire entre le mode et les voyelles. Nous pouvons être amenés à modifier légèrement les voyelles afin de pouvoir produire le son souhaité (on trouve une voyelle possible dans le mode souhaité qui se rapproche le plus possible de la voyelle du texte). En anglais, cela est souvent possible. Ainsi, “I love you” peut être facilement transformé en” I love yo” (pour aller vers le mode Overdrive) ou “I love Ya” (pour aller vers le mode Edge) sans que cela choque trop notre oreille. En effet, tous les chanteurs anglophones le font en permanence et notre oreille y est habituée. En français, en revanche, c’est souvent plus compliqué… Cela explique qu’en français on se retrouve bien plus souvent en Neutral qu’en anglais. Les chanteurs(-ses) québécois(es) s’en sortent bien cependant grâce à leur accent qui tire les voyelles vers des sons plus exploitables dans les autres modes.

Travailler doucement, apprendre vite

Un des points importants de la philosophie CVT est la façon d’apprendre et d’intégrer de nouveaux gestes. Le travail doit être simple (il n’y a jamais de vocalises compliquées en CVT, juste des sons très ciblés, avec éventuellement des progressions de notes permettant de travailler le soutien en même temps) que l’on replace dès que possible dans leur contexte.

A partir des découvertes des neurosciences, la pédagogie CVT indique que pour apprendre efficacement, un nouveau geste doit être répété le plus de fois possible chaque jour, 5 à 10mn à chaque fois, pendant 3 semaine. Ainsi, à chaque fois que l’on travaille, on peut être parfaitement concentré et produire exactement le bon geste qui,  au fur et à mesure s’intègrera dans la mémoire musculaire du chanteur.

Le nouveau geste en question doit être travaillé à partir de sa zone de confort, c’est-à-dire là où l’on maîtrise le geste, et simplement pousser un tout petit eu plus loin à chaque fois que c’est possible, en s’assurant de toujours réussir (donc être patient et ne pas aller trop vite).

2017-04-09T22:45:21+00:00 16 novembre 2016|Non classé|0 Comments

Laisser un commentaire