Plusieurs lieux :

à Fresnes (RER B La Croix de Berny + TVM "Petit Fresnes")
au Studio Luna Rossa, Paris 13 (M°Bibliothèque François Mitterrand)
sur site pour les coachings en résidence ou en studio

Formation professionnelle :

Kriss coach vocal, c'est aussi de la formation professionnelle, éligible au financement AFDAS et au titre du plan de formation de l'entreprise, avec des formations individuelles et collectives sur :
- Technique vocale voix parlée "maîtrisez votre voix pour mieux gérer votre image"
- Prise de parole en public "Renforcez votre impact à l'oral"
- Technique vocale spécial comédiens, comédiens voix-off et comédiens doublage : "La technique vocale, outil au service de l'interprétation et du jeu de l'acteur"
- Technique vocale chant pour comédiens

Plus d'informations : www.expressions-voix.fr

4 Conseils pour bien se préparer pour un casting ou une audition de chant

Accueil>4 Conseils pour bien se préparer pour un casting ou une audition de chant

4 Conseils pour bien se préparer pour un casting ou une audition de chant

Cette année, c’est décidé, vous vous présentez à The Voice ! Et la première étape, c’est le casting! Mais vous ne savez pas comment mettre toutes les chances de votre côté pour retenir l’attention du jury. Quelle chanson choisir ? Faut-il prendre des risques ? Faut-il absolument montrer tout ce que l’on sait faire avec sa voix ? Que veulent les membres du jury ?

Voici quelques conseils pour bien préparer votre casting/ audition !

1. Choisissez bien votre chanson !

Le choix de la chanson est souvent déterminant lors d’un casting. Choisissez une chanson que vous aimez, bien sûr, mais pas seulement. Si possible une chanson connue, quelque soit le style. Evitez tout de même les chansons trop entendues, sauf si vous en faites une version complètement décalée.

N’essayez, en aucun cas, d’imiter le chanteur original de la chanson, et donc, si possible, réarrangez-la : le jury aime être surpris. Pourquoi pas une chanson de metal, dans une version folk ou jazzy ou le contraire… (cf. Smells like teen spirit de Nirvana par Paul Anka ou la version de Children of Bodom de Oops I did it again de Britney Spears !).

N’oubliez pas que votre morceau doit être “compacté” en 2mn (en tout cas pôur la video que vous devez envoyer à l’équipe du casting). Dans ce temps limité, il doit se passer un maximum de choses, le jury doit avoir un bon aperçu de votre potentiel vocal. Mais ce n’est pas une raison pour négliger la “montée en puissance” du morceau : c’est la frustration de l’attente qui rend le décollage fort en sensations !

Organisez donc votre morceau pour avoir des passages où l’on entend votre voix “intime” et d’autres où elle peut se lâcher.

2. Donnez du sens à votre interprétation !

Ce qui vous fera sortir du lot lors du casting, parfois à technique égale, et même parfois si votre technique est moins bonne, c’est l’interprétation. Quand on chante, ce n’est pas un acte gratuit.
Ce n’est pas parce que votre morceau doit permettre de mettre votre voix en valeur qu’il doit servir de prétexte pour faire une démonstration pyrotechnique de vos compétences de chanteur/se! Tout ce que vous faites vocalement doit être justifié, tout doit avoir du sens.
Evitez absolument l’écueil très commun, chez les candidats en casting, d’en faire des caisses : évitez de mettre des ornementations vocales (vibes) partout, ne faites pas une utilisation exagérée de vos petits “trucs” à vous (cassures vocales, saturation, growl, air, vibrato… OMG, le vibrato!!! C’est insupportable quand il y en a partout!! :-D).
Votre technique vocale doit se mettre au service du morceau, et pas l’inverse. Gardez toujours cela en tête.

Comme on dit dans le monde du marketing et de la pub : ce qui fait passer à l’acte (d’achat), c’est l’émotion! Le jury veut la même chose qu’un public devant un concert : il veut vibrer !
Vous devez transmettre une émotion au jury, et pour cela, vous devez lui dire votre histoire.

Il est  donc évidemment indispensable de comprendre les paroles, en profondeur (de quoi parle le morceau ? A qui vous adressez-vous et pourquoi ? Comment vous-y prenez-vous pour convaincre votre interlocuteur ?
Si vous pouvez trouver un lien entre cette chanson et votre histoire (une expérience qui vous évoque le même genre d’émotions ou de sentiments, une personne à qui le message pourrait s’adresser), c’est encore mieux. Ne prenez pas d’événements trop récents ni trop douloureux, vous risqueriez de vous retrouver submergé(e) par l’émotion, ce qui vous invaliderait dans votre performance. En revanche, lorsque cela est bien géré, être complètement à ce que vous chantez et savoir pourquoi vous le chantez peut vous aider à vaincre le trac.

Alors, travaillez l’interprétation et donnez des frissons au public et au jury

3. Gérez votre trac et soyez vraiment là, dès le début du morceau !

Afin de gérer le trac lors de votre casting et de renforcer votre présence (et donc votre charisme) sur scène, rien de mieux que d’être ici et maintenant, en pleine conscience. Si vous êtes familier/ère de la méditation, n’hésitez pas à vous faire une petite séance avant de monter sur scène.

Sinon, voici deux-trois conseils faciles, rapides et réalisables sans pré-requis, à mettre en œuvre :

> Revenez à l’instant présent : Marche méditative

Essayez de vous isoler, ou en tout cas, trouvez un endroit calme, ou personne ne viendra vous déranger. Marchez le plus lentement possible et si vous en avez la latitude, pieds nus (ou en chaussettes) pendant au moins 3mn. Pendant que vous marchez, observez toutes les sensations corporelles qui vous apparaissent : contact des pieds avec le sol (chaud/froid? sec/ humide? lisse/ rêche? mou/dur?…), poids du corps qui est transféré d’un pied à l’autre, d’un côté du bassin à l’autre… muscles engagés dans le mouvement, et muscles restant inactifs, etc.

En montant sur scène, vous pourrez retrouver cet état de présence à vous-même et à l’instant présent de cette manière : regardez votre public tout en faisant un scan corporel rapide (si vous vous êtes entraîné(e) avant à le faire plus longuement ce sera plus facile : vous trouverez plein d’enregistrements de scans corporels sur Internet ou bien dans des ouvrages de méditation). Ne pensez pas mais sentez (soyez à l’écoute de toutes les sensations qui peuvent apparaître) : vos orteils (picotements, fourmillements, chaleur, froid, pouls…), vos chevillesn vos jambres, vos cuisses, vos fesses, votre dos, votre ventre, votre poitrine, vos épaules, votre tête, votre cuir chevelu, vos bras, vos mains….).

> Défaites les tensions corporelles

– Balancement du corps

Posé/e sur vos deux pieds, les genoux déverrouillés, balancez vos brase d’avant en arrière, le plus nonchalamment du monde, comme un enfant qui s’ennuie en attendant le bus. Observez là aussi comme le poids du corps voyage sous vos pieds et comme les tensions disparaissent, notamment dans les trapèzes, la nuque, le cou, les épaules et le haut du dos.

– Respirer dans ses côtes

Toujours les genoux déverrouillés, basculez tout le haut du corps vers le sol, en relâchant tous vos muscles, tête et bras ballants, et respirer deux-trois fois “dans vos côtes”. Puis redressez-vous très lentement, en déroulant les vertèbres les unes après les autres (en commençant du bas du dos et en terminant avec les cervicales). Prenez garde à bien conserver les genoux déverrouillés pendant tout l’exercice afin d’éviter de vous bloquer le dos (c’est vraiment pas le moment!)

> Dynamisez-vous !

Nous avons rapidement détendu l’ensemble du corps, maintenant il faut le remobiliser pour qu’il soit prêt à s’engager dans le geste vocal.

– Tapotez avec la paume ou le poings l’ensemble du corps : bras, torse, ventre, dos, fesses, jambes et vous pouvez terminer avec la pulpe des doigts sur le visage et le crâne

– sautillez un peu sur place, secouez tous vos membres de manière souple mais dynamique pendant 1 à 2 minutes.

4. Sur scène : ne pensez pas à la technique, éclatez-vous !

Si vous voulez que votre public prenne du plaisir à vous écouter, prenez du plaisir à chanter ! Cela n’arrivera pas si vous êtes complètement focalisé/e sur votre performance vocale. Comme j’ai coutume de dire, une fois sur scène, comme au baccalauréat, c’est trop tard pour réviser ! Si vous prenez du plaisir à chanter en revanche, vous aurez la juste énergie corporelle pour porter votre voix et activer tous les gestes techniques que vous avez appris en amont.

Partagez ce plaisir et votre histoire en regardant tout votre public (ne regardez surtout pas vos chaussures, et essayez de n’éviter personne dans le jury. Si quelqu’un vous impressionne trop, ne vous attardez pas sur lui, mais faites quand même passer votre regard sur lui).

N’oubliez pas que vous connecter à l’histoire et avoir l’intention de la dire à votre interlocuteur dans la chanson (tout en regardant votre public) peut également s’avérer très efficace face au trac.


Bonnes auditions, bons castings à tous !


N’hésitez pas à poser vos questions ou à me faire part de vos remarques
ci-dessous, je m’efforcerai de vous répondre rapidement.

N’hésitez pas non plus à partager cet article sur les réseaux sociaux si vous le trouvez utile !

Ne ratez plus les conseils et article de Kriss coach vocal ! Inscrivez-vous à la newsletter !

2017-04-21T19:49:49+00:00 21 avril 2017|Conseils vocaux|6 Comments

6 Commentaires

  1. ACN 10 novembre 2017 à 23 h 48 min- Répondre

    Superbe article et au passage super blog aussi! Merci pour tous tes conseils

    • ad-christine 13 novembre 2017 à 17 h 35 min- Répondre

      Merci! Heureuse que ça vous plaise! 🙂

  2. assurance credit immo 5 décembre 2017 à 22 h 09 min- Répondre

    Super article comme d’habitude. Un grand merci pour tout ce que tu nous partages.

    • ad-christine 13 décembre 2017 à 19 h 55 min- Répondre

      Merci! Ravie que les articles vous plaisent. N’hésitez pas à me dire si vous aimeriez que je couvre un sujet en particulier 🙂

  3. Silvin 1 janvier 2018 à 11 h 12 min- Répondre

    Salut alors moi j’ai 2 probleme avant tout j’aime chanter plus que toute au monde. mon 1 probleme à chaque fois que chanter devant plusieurs personne j’ai toujours eu de mal à me faire entendre par mes interlocuteurs comme j’ai peur d’eux, mais quand je suis seul ou avec des personnes que je connaisent se tout l’inverse aidez-moi à le surmonter svp 2, et parfois quand je chante je sens comme s’il ya un boul de grippe qu’est coinser dans m gorge

    • ad-christine 3 janvier 2018 à 13 h 08 min- Répondre

      Cher Silvin,
      Je suppose qu’il y a une problématique de gestion du trac. Je posterai bientôt un article sur ce sujet, je t’invite à t’inscrire à la newsletter pour recevoir les prochains articles.
      Ensuite, il y a probablement une question de technique. Si tu travailles la résonance/ le “placement” de la voix/ la projection/ la puissance (tout cela pouvant revenir au même en fonction de la direction dans laquelle on travaille), tu auras probablement plus de facilités à te faire entendre en toutes circonstances. Le plus important pour travailler cela est :
      – le soutien : réussir à “poser” ta voix sur un souffle régulier, dans un mouvement continu (du nombril qui rentre par exemple), comme si ce mouvement luttait contre une résistance (autrement dit, ça ne doit pas rentrer d’un coup).
      – le “metal”, c’est à dire une amplification de certaines fréquences de la voix qui la rend “metallique” et lui confère de la puissance.
      Pour cela, essayez d’utiliser le “mordant” (pour cela, souriez la bouche fermée puis relâchez seulement la mâchoire inférieure, ça vous donnera la tête du “joker” dans Batman! :-), prenez la voyelle -eh (comme quand on dit “eh oh ça va pas non!”) et prononcez-la à un volume assez fort, comme si vous appeliez quelqu’un sur le trottoir d’en face. Chantez une mélodie sur -eh toujours avec ce réglage. Attention! L’utilisation du metal est totalement incompatible avec le fait de mettre de l’air sur la voix. Assurez-vous donc de chanter avec un timbre un peu compact ou bien d’imaginer que vous chanter en apnée. Ne poussez surtout pas la voix dehors.
      Pour la boule dans la gorge, cela peut être dû à trop de constrictions dans les muscles autour du larynx, ce qui empêche une production vocale saine et puissante. Là encore, essayez les astuces expliquées ci-dessus, ça pourrait vous aider.
      Je ferai peut-être quelques videos cette année, donc là aussi,; restez informé en vous abonnant à la newsletter!
      En espérant que ça vous aidera!
      Cord’vocalement!
      Kriss

Laisser un commentaire